Photo Droit du travail et biométrie : quelles protections des données ?

Droit du travail et biométrie : quelles protections des données ?

Dans le monde du travail, la protection des données doit être impérativement bien encadrée et analysée. Avec l'utilisation inconsidérée des réseaux sociaux et la publication massive de fichiers sur le web, il est devenu primordial de protéger les renseignements. Qu'en est il de la protection des données si l'on ne parle que de la biométrie ?

Définition et principe de la biométrie

La biométrie est l'ensemble des techniques et mesures de transformation des caractères physiques et biologiques d'un être humain en algorithmes mathématiques. Cette transformation permet de faciliter l'identification de chaque individu de manière automatique et définitive.

On parle par exemple d'empreinte digitale. Etant spécifique à chaque individu, celle-ci permet d'authentifier une personne en particulier. Le principe de la biométrie est très simple puisqu'il repose sur le fait d'enregistrer les caractères physiques d'une personne afin de s'en servir comme identifiants.

Les identifiants permettent à leur propriétaire d'avoir accès à diverses informations personnelles ou privilégiées. Ainsi, le suivi et le contrôle des individus peuvent être effectués sans empiéter sur leur vie privée.

La protection des renseignements confidentiels de l'entreprise

Même si l'utilisation de dispositifs de sécurité est aujourd'hui autorisée, il est nécessaire de respecter certaines règlementations. Il est tout à fait primordial de protéger les données au sein de l'entreprise dans le but d'anticiper tout partage de fichiers ou de renseignements confidentiels.

La biométrie permet également aux utilisateurs d'avoir un plein contrôle de ces informations. Ce sont eux qui décident du moment et de la catégorie de personnes qui peuvent y avoir accès. La biométrie ne doit pas être utilisée à la légère car sa manipulation requiert une grande responsabilité. C'est pourquoi les documents biométriques servant de laissez-passer ne doivent pas passer par de tierces personnes.

Protéger avant tout les informations individuelles

Lors de l'utilisation du système de sécurité biométrique, l'employeur se doit d'informer son personnel de son existence et de son mode de fonctionnement. Afin de préserver l'identité des salariés, aucune information ne doit sortir des locaux de l'entreprise.

Dans ce contexte, les données des employés sont seulement utilisées à des fins de contrôle de performance. L'identification à l'entrée et sortie des locaux sert par exemple à suivre les allés-retours des employés. Il est ici question de dispositifs de surveillance ou de pointage via les empreintes digitales ou vocales.

Limites et perspective d'avenir de la biométrie au sein de l'entreprise

En principe, toute donnée personnelle ne peut être utilisée sans autorisation de la personne concernée. D'ailleurs, chaque information doit être utilisée uniquement comme une donnée et non comme un renseignement personnel.

En entreprise, la biométrie contribue surtout à l'éradication de fraude, de vol et d'usage de faux. Pour pallier ce genre de problème, Albert Karaziwan, Président et non moins le Fondateur du groupe Semlex, propose des solutions d'identification efficaces.

Toujours dans le respect de la protection des données, Albert Karaziwan travaille avec le gouvernement afin d'offrir des documents officiels et normalisés. Le groupe Semlex s'engage à intégrer un système biométrique fiable et qualitatif tout en formant ses clients.